DESIGN

DANS UNE CABANE DE LUXE AUX ETATS-UNIS

Forcément quand on pénètre dans une propriété comme celle-là, on se sent mieux. Immédiatement. Et on oublie le jet-lag facilement ! On n’a qu’à ouvrir les fenêtres et admirer la vue tout en respirant profondément. C’est donc au lac de Flathead dans le Montana, à une heure et demie de la jungle urbaine de New-York que j’arrive. Dès les premiers pas dans le jardin, je me sens mieux. Oublié le stress de rater mon architecte de luxe Mr. Anderson en personne qui m’attendait.

Par Sophie Bousquet

septembre, 2015

ENTREZ !

Finalement, le contact se fait facilement et très vite je comprends mieux ses premières explications quand on était dans la voiture. « On n’a pas voulu dénaturer la nature. Mais plutôt l’habiter, faire corps avec elle, d’une certaine manière.» J’avance dans l’allée et je découvre cette bâtisse aux rondins de bois qui font partie intégrantes de la décoration. « On a voulu recréer l’esprit des cabanes des gardes-forestiers à notre manière. » A cet instant, je regrette littéralement de ne pas avoir choisi cette carrière-là. La porte s’ouvre et l’intérieur ressemble à ces grands lofts comme on les imagine à l’américaine. J’avance et découvre la vue purement bluffante sur le lac. Forcément, l’envie de profiter de tels aménagements extérieurs est naturelle. La baie vitrée se déplie sur une terrasse en plein soleil. La nature est partout. « Nous avons voulu privilégier obligatoirement dans un tel environnement le respect des normes écologiques », précise l’architecte. Pour cela, un toit végétalisé a été installé tout comme le plancher en ipe naturel.

Dans le salon de la cabane
extérieur cabane

En arrivant ici, on se sent perdue, comme déracinée. Et puis la magie de cet endroit avec cette vue incroyable sur un des nombreux lacs du Montana opère peu à peu...

Dans la cuisine équipée

Le système de chauffage permet de maintenir une chaleur constante et agréable. Stone Creek s’est installé sur 15 acres.Une guérite de 170 m², un pavillon d’environ 500 m² créent un environnement agréable sans compter sur la maison d'hôtes de 200 m². La nature reprend ses pleins droits. Je poursuis ma visite et je retourne naturellement vers la terrasse pour contempler la vue apaisante. L’envie d’un bon chocolat chaud me pousse à réintégrer la cuisine, moderne et fonctionnelle.

Les rondins de bois font partie de la décoration

Matières naturelles à privilégier

Là encore ! Les rideaux en lin laissent la douce lumière transperçant du soleil caresser mon visage. Instant magique, par définition. Une petite balade s’impose pour aller découvrir le parc naturel et les rives du lac... Le soleil se couche déjà. De retour dans la maison, je prépare un feu dans l’immense cheminée. J’attrape un carnet et commence à écrire... L’histoire d’une cabane de trappeurs unique...

terrasse
Magazine voyage mini

Une de Jet-lag Magazine 3

Ours de Jet lag Magazine 3 mini

Ours de Jet lag Magazine 3

Edito de Jet-lag Magazine 3 mini

Edito Magazine 3

Sommaire de Jet-lag Magazine 3 mini

Sommaire Magazine 3

Contributeurs de Jet-lag Magazine mini

CONTRIBUTEURS MAGAZINE 3

Décollage immédiat dans Jet-lag Magazine 3

Décollage immédiat Magaz...

La Cour des Consuls à Toulouse

La Cour des Consuls à Tou...

Le Pashmina à Val Thorens

Le Pashmina à Val Thorens

Dormir en France

3 ADRESSES ULTRA CONFIDENT...

Dormir dans le monde dans Jet-lag Magazine 3

Dormir dans le monde dans ...

Manger

3 écolodges pour rêver&#...

SPA

3 spas pour se ressourcer

Se mettre à l'heure

Se mettre à l’heure...

Pour ne pas être déçue du voyage

Pour ne pas être déçue ...

route enneigée en isalnde DP : A_nella

48 heures en Islande

VERS DES VILLES JARDINS

VERS DES VILLES JARDINS

Dans la cabane de trappeurs

Dans une cabane de luxe au...

Dans un temple à Kyoto

Jardiner à Kyoto

Une magazine 3

Rétro look

Un petit mot à ajouter ?