CONTRIBUTEURS MAGAZINE 12

Sophie Bousquet

38 ans
Responsable beauté

La campagne, tu y vas souvent ?

Aussi souvent que je le peux. Pour moi, c'est mes racines. Je suis originaire de la campagne française au vrai sens du terme. Si quand j'avais 16 ans, je ne rêvais qu'à m'en échapper, je suis bien contente aujourd'hui d'y retourner. Mes parents habitent toujours en Lozère. Donc il n'est pas rare que j'y fasse des excursions.

Qu'est ce que cet équilibre naturel que l'on trouve à la campagne ?

Les gens y sont naturels. Ils ne se cachent pas derrière des artifices, en général, ils sont bruts de décoffrage comme on dit. C'est aussi ça que j'aime. Ils ne sont pas guindés, n'ont pas besoin de porter des marques inaccessibles pour pouvoir entrer quelques part. C'est des rapports sincères, vrais qui font que la vie y est plus simple et plus juste d'une certaine manière même si les agriculteurs souffrent beaucoup de la vie économique d'aujourd'hui. J'apprécie beaucoup y retourner pour cela aussi.

Tu te verrais tout quitter pour aller vivre à la campagne ?

J'en rêve uniquement parce que professionnellement parlant je n'y ai pas ma place. Aujourd'hui, les média sont tous à Paris. Heureusement, j'y vais souvent pour voir mes parents et comme je voyage beaucoup, j'ai la chance de pouvoir profiter de beaux endroits en général.

Sophie Bousquet, rédactrice beauté
Norah El Bouzidi, rédactrice voyage

Norah El Bouzidï

34 ans
Pigiste culture

La campagne, cela te parle ?

Je vais te surprendre sans aucun doute ! Mais j'ai commencé ma carrière professionnelle dans un magazine agricole où je suis restée 2 ans et demie. J'ai donc une bonne connaissance de la vie agricole et de la campagne.

Pour toi, quelle est la région campagnarde qui te plait le plus en France ?

Sans aucun doute, le Gers. Les gens y sont authentiques, les routes fabuleuses, les paysages somptueux. J'aime beaucoup y retourner.

Tout quitter pour y vivre, cela te semble envisageable ?

Je ne crois pas. J'avais l'impression de voir toujours les mêmes choses et les mêmes personnes quand j'habitais le Gers. Puis, avec des enfants, tout est ultra compliqué. Donc j'hésiterai sans doute mais je n'y retournerai pas même si la vie y est moins stressante et plus saine.

Juliette Rigal

36 ans
Responsable mode

Existe-t-il un look campagne par définition ?

Il n'en existe pas un mais une multitude. Chaque corps de métier a déjà son propre code vestimentaire. En général, on le caricature avec une paire de bottes, un gilet et une jupe longue. Mais je ne suis pas sure que ce soit ça dans la vie réelle.

Comment tu définirais ta campagne ?

Je crois que j'aimerai mettre en avant le côté intergénérationnel. Il y a un côté très famille qui est vraiment intéressant.

Partir y vivre, cela te semble envisageable ?

Moi, mais je mourrai si j'y allais. Je ne suis pas du tout faite pour aller y vivre malheureusement.

Juliette Rigal, rédactrice mode
une Jet-lag Magazine spécial campagne

UNE Magazine 12

Découverte des nouvelles infrastructures de l'Amanpuri

AMANPURI CÉLÈBRE SES 30 ...

ours12

OURS MAGAZINE 12

edito12

Edito Magazine 12

contributeurs Magazine 12

Contributeurs magazine 12

Arc en ciel de lumière Shopping

Décollage immédiat

Temps en suspens dans un bothy

Temps en suspens dans les ...

Paysages bluffants de pleine nature

S’évader sur les pl...

CAMPAGNE ANGLAISE

Campagne anglaise

mode3

Retour aux sources

thermes du Mont Blanc Saint Gervais

Quand les Thermes se muent...

La Tisanerie des thermes de Saint Gervais

Explorer

Bali_Face

LOUIS VUITTON A LE FASHION...

Un petit mot à ajouter ?