HÔTEL

Hôtel : Réenchanter des lieux uniques

RÉHABILITER UN LIEU HISTORIQUE EN LE TRANSFORMANT POUR EN FAIRE UN HÔTEL DE PRESTIGE, TELLE SEMBLE ÊTRE LA TENDANCE DANS L’UNIVERS DES HÔTELS. ANALYSE D’UN BUSINESS EN QUÊTE D’INNOVATION PERMANENTE

Par Christel Caulet

septembre, 2018

DECOUVRIR LE REGINA HOTEL

Récemment, le Régina Hôtel à Biarritz ouvrait au début de la saison estivale. Cet ancien palace était tombé en décrépitude. Pourtant à l’époque d’antan, Coco Chanel, le Roi d’Espagne, Dior, entre autres, en avaient fait leur lieu de vacances préféré. Puis le temps a passé, les modes ont évolué et le Régina Hôtel était tombé dans l’oubli. Mais pas pour tout le monde... Car lorsque Pascal Lemarchand découvre le Régina, il a instinctivement un coup de foudre. “On ne peut pas passer à côté d’un tel établissement”, confie-t-il. Il décide alors d’investir sur ce bâtiment et de lui rendre toute sa noblesse d’antan et d’en faire un hôtel mythique avec un restaurant gastronomique.
Il ne donnera aucun chiffre sur les investissements réalisés pour rénover un tel lieu mais assure le prestige et la notoriété que lui offre ce cadre. “Aujourd’hui la clientèle recherche des lieux d’exception. On n’est pas sur une chaine d’hôtels classiques. Nos clients, on en prend soin et on leur fait plaisir.” D’ailleurs l’homme n’hésite pas à confier sa stratégie future. “On va continuer à investir dans des lieux uniques. On prépare un hôtel actuellement qui sera la pièce maitresse de notre collection.”
Chambre du Régina

Coco Chanel, le Roi d'Espagne, Dior entre autres, en avaient fait leur lieu de vacances

Le Régina
On n’en saura pas plus. Ce qui est certain, en revanche, c’est que le vocabulaire change. On parle désormais de collection pour qualifier des hôtels-boutiques comme s’ils étaient devenus des œuvres d’art. Pour les chaines hôtelières de prestige, c’est pareil sur le principe. Aujourd’hui, on est totalement sur le même concept. Faire des lieux historiques, des lieux d’exception en les personnalisant. Le groupe M Gallery s’impose sur ce créneau-là avec notamment le Régina Hôtel à Biarritz. “Au lancement du projet, on n’avait que 8 établissements. Aujourd’hui, on en compte plus de 80 dans le monde. C’est donc un succès total !” explique Julie Grégoire, à l’origine du projet chez MGallery. Pour elle, M Gallery se résume ainsi : “C’est la petite robe noire de l’hôtellerie !” Le but : Réenchanter un lieu historique en lui donnant un cachet exceptionnel afin que les clients vivent une expérience unique
Pour contacter l'hôtel
Tel: (+33)5/59413300
Télécopie: (+33)5/59413399

Interview de Julie Grégoire

Rencontre avec la sénior vice-présidente Opérations Sofitel Pullman M Gallery at Accor

Comment faites-vous pour trouver de tels lieux ?
Julie Grégoire : “On recherche avant toute chose un lieu chargé d’histoire, singulier, unique, inimitable d’une certaine façon. ensuite on étudie avec des équipes d’architectes et de designers ce que l’on peut faire. Évidemment il faut que leur vision soit en adéquation avec la notre. Ensuite, on regarde aussi les normes actuelles de l’établissement en question. Et puis il faut que l’on trouve ce supplément d’âme spécifique pour que l’on puisse offrir une expérience unique à notre clientèle.
Qui est justement cette clientèle ?
Julie Grégoire : On est sur une clientèle csp+. Après beaucoup d’études quand on a lancé le projet en 2009, on s’est aperçu que 60% de nos clients voyageaient pour vivre une expérience différente. Et 34% d’entre eux voulaient s’identifier à une marque qui ait une histoire à raconter. Nos clients voulaient vivre une expérience unique dans un hôtel d’exception. On a autant une clientèle de loisir qu’une de business.
Comment rentabiliser de tels projets ?
Julie Grégoire : Nous travaillons en franchise avec des troupes, d’autres sont en contact avec nous. Notre mission n’est pas d’ordre financier mais de donner envie à nos voyageurs de poursuivre leur voyage avec nous.

Découvrez le blog voyage hôtel d'exception

hotel-regina-biarritz-2

Un petit mot à ajouter ?